fbpx
TOP

Hypersensibilité

Mon témoignage sur ma vie d’hypersensible a récemment été publié par Sophie sur Instagram et a suscité divers commentaires dont plusieurs tournaient autour du même thème : le fameux niveau 3 et le boss de fin ! Mon expérience pouvait en effet se résumer de manière très schématique en 3 niveaux : Niveau 1 : ma vie d’enfant et d’adolescente qui vivait son hypersensibilité sans culpabilité, ni masque. Jusqu’à finir par me heurter au monde réel et à cette impression grandissante que je ne réagissais pas comme les autres. Ce qui m’a fait passer au niveau 2. Niveau 2 : la sur-adaptation !

Il y a quelques mois, j'ai passé le test de la WAIS-IV (Weschler Adult Intelligence Scale - Échelle de l’intelligence de Wechsler). 2 heures de tests multiples et variés comme des exercices visuels et de mémoire (type burger de la mort, mon préféré), des calculs, des questions de culture générale, de vocabulaire… Qu'est-ce que la WAIS-IV ? La WAIS-IV est un test standardisé permettant de déterminer le quotient intellectuel (QI) d'une personne adulte. Elle se base sur des données observables et comparables sur des personnes d'une même tranche d'âge. Elle est constituée de 10 exercices principaux obligatoires et 5 exercices complémentaires facultatifs

Je suis Sophie. Une tornade, une maman, une femme, une épouse, une amie, une copine, une grande soeur, une connaissance, une ancienne collègue et, plus récemment, une entrepreneuse. Lors de ma première séance de coaching, Sophie – coucou Sophie et ta baguette magique ! - m’a demandé si j’étais hypersensible. Sincèrement, dans mon éducation et mes jobs, il valait mieux ne pas se poser la question ! Je lui ai donc brillamment répondu « non je ne crois pas, enfin pas plus que ça. »

C’est vrai qu’être hypersensible dans la vie amoureuse, ça peut parfois être compliqué. Déjà au niveau relationnel en tant que tel, mais dans l’intimité, c’est encore une autre histoire. Gérer en couple un hypersensible de façon quotidienne, c’est un travail d’équipe. Si ce n'est pas fait à 2, ça va vite tourner au vinaigre. Et dans l’intimité, dans la sexualité, c’est pareil. Il faut être 2. Personnellement, j’ai toujours fait en sorte de chercher des garçons patients, parce que je préfère, mais aussi parce que j’en ai besoin. J’ai peu fréquenté de garçons parce que je ne cherchais pas à tout prix à me caser avec le premier venu pour ne plus être seule

Dans cette interview, Maurice Barthélémy, acteur, réalisateur, scénariste et hypersensible se livre avec authenticité sur son parcours professionnel et la découverte de son hypersensibilité. Un témoignage touchant et humain que je suis très heureuse d'avoir pu rédiger. Encore merci à Maurice pour sa disponibilité.  

C'est l'histoire d'une maman hypersensible qui explique à son fils hypersensible également ce qu'est l'hypersensibilité. Elle lui parle de Superman, le super-héros. Superman est fort, il vole. Il voit la nuit et à travers les objets et il entend tout. Comme l'hypersensible, certains de ses sens sont hyper développés. Alors certes l'hypersensible ne sait pas voler et n'est ni plus fort, ni moins fort qu'une personne non-hypersensible, mais comme Superman, il a plein de supers-pouvoirs.