fbpx
TOP

août 2021

Je suis Sophie. Une tornade, une maman, une femme, une épouse, une amie, une copine, une grande soeur, une connaissance, une ancienne collègue et, plus récemment, une entrepreneuse. Lors de ma première séance de coaching, Sophie – coucou Sophie et ta baguette magique ! - m’a demandé si j’étais hypersensible. Sincèrement, dans mon éducation et mes jobs, il valait mieux ne pas se poser la question ! Je lui ai donc brillamment répondu « non je ne crois pas, enfin pas plus que ça. »

C’est vrai qu’être hypersensible dans la vie amoureuse, ça peut parfois être compliqué. Déjà au niveau relationnel en tant que tel, mais dans l’intimité, c’est encore une autre histoire. Gérer en couple un hypersensible de façon quotidienne, c’est un travail d’équipe. Si ce n'est pas fait à 2, ça va vite tourner au vinaigre. Et dans l’intimité, dans la sexualité, c’est pareil. Il faut être 2. Personnellement, j’ai toujours fait en sorte de chercher des garçons patients, parce que je préfère, mais aussi parce que j’en ai besoin. J’ai peu fréquenté de garçons parce que je ne cherchais pas à tout prix à me caser avec le premier venu pour ne plus être seule