fbpx
TOP
être débordé quand on est entrepreneur

Comment ne pas se sentir débordé(e) quand on est entrepreneur(e)

La plupart des entrepreneurs, font tout dans leur boîte. Ils sont autant sur la partie réflexion stratégique, que la réalisation, que le démarchage que l’administratif et tout le reste. Sauf qu’à vouloir jongler avec toutes ces balles, il faut savoir s’organiser pour ne pas les faire toute tomber. 
Aussi, un entrepreneur qui est seul à faire tourner sa boîte ne peut pas vraiment se permettre d’aller mal, car s’il va mal, la boîte va mal. La question est donc de trouver un rythme écologique qui respecte les besoins de l’entrepreneur et de la petite entreprise, et que le tout soit bien sûr, réaliste dans la VRAIE vie. Avec des imprévus, des enfants, des amis, des sorties, des vacances… 

Connaître ses besoins

Je parle souvent des besoins, mais c’est vraiment la base. Si tu veux que ta boîte tourne bien, il faut que toi aussi, tu tournes bien. Et pour ça, la clé est de nourrir tes besoins. TOUS tes besoins. Autant tes besoins physiologiques (boire, manger, respirer, dormir) que tes besoins personnels (besoin d’amour, de reconnaissance, d’épanouissement…). Aujourd’hui, je te propose de t’interroger sur tes propres besoins. De quoi as-tu besoin pour te sentir bien :

  • dormir : combien de temps ?
  • manger/boire : combien de fois ?
  • sport : quelle fréquence ?
  • à quel rythme as-tu besoin de voir des amis ou de la famille ?
  • as-tu besoin de temps pour toi ?
  • que fais-tu pour t’épanouir ? Pour apprendre ? Pour grandir ? Pour le plaisir ? …

L'ananas des besoins

Avoir une vision

Personnellement, j’ai souvent tendance à avoir la tête dans le guidon, je traite la to-do sans me poser de questions et sans prendre du recul. Je sais que je suis comme ça, et j’aime bien ces phases hyper productives. Mais si tu ne sais pas où tu vas, ça sert à rien d’être productif. Personnellement, je me bloque régulièrement des créneaux dans mon agenda pour relever la tête de l’eau et faire le point sur ma vision.
Où tu veux être dans 5 ans ? Dans 3 ans ? Dans 1 an ? Et pour ça, qu’est ce que tu fais aujourd’hui ? Cette semaine ? Ce mois ? Les 3 prochains mois ? …

Je sais que les choses évoluent très vite (trop vite) dans ma tête et cet exercice de la vision me permet vraiment de me recentrer.

Définis tes priorités

Une fois que tu sais où tu vas, tu peux définir tes priorités. Comme la vision, je refais l’exercice régulièrement. Au moins une fois tous les 3 mois. Car mes priorités d’aujourd’hui ne seront peut-être plus les mêmes demain. Prioriser me permet de ne pas tout faire en même temps (ce que j’ai naturellement tendance à faire) et de ne pas oublier de projets en route.

Par exemple, mes priorités sur juillet sont :

  • mes 3 jours de formation de coaching
  • créer mes ateliers pour mon projet “1 semaine pour impulser ta sensibilité dans ton business”
  • la création du jeu sur les émotions

En août, les priorités seront sûrement de penser à la rentrée, de créer des infographies pour les parents d’enfants sensibles…

En fait, prioriser te permet de donner un espace-temps à chacune de tes idées pour les réaliser.

Définis tes priorités

Organise ta semaine

Maintenant que tu sais de quoi tu as besoin, où tu vas et quelles sont tes priorités, organise ta semaine en sachant qu’une semaine fait 168 H. Une fois que tu as listé le temps que te prend chaque chose, regarde combien de temps, il te reste ? Que décides-tu de faire avec ce temps-là ?

La semaine de 168h

Et quand les émotions s’emmêlent…

Le problème quand on est entrepreneur et très sensible, c’est que parfois nos émotions viennent foutre le bazar dans notre petit rythme bien établi. Et là, c’est le bordel. On se lève, on ne sait pas pourquoi, mais ça ne va pas. On se met au boulot, mais on n’y arrive pas. On passe 4 H sur un truc qui aurait dû nous prendre 30 min, on s’énerve, et ça va encore moins.

Bref, tu as sûrement déjà du avoir cette sensation que tes émotions sont une ancre qui te font rester dans l’eau. Sauf que tes émotions ne sont vraiment pas là pour te faire couler. Bien au contraire ! Elles sont là pour te faire passer un message. Elles te signalent un besoin qui est ou n’est pas nourri. Donc, en fait, elles sont super utiles pour ta vie perso comme ta vie pro ! Sers t’en comme des guides.

A quoi servent nos émotions ?

En conclusion, je t’invite vraiment à t’écouter toi pour t’organiser et trouver ton rythme. Pas besoin de culpabiliser si tu ne commences pas tes journées a 08h. Tu n’es pas du matin, c’est ok. C’est toi qui gères à ton rythme. Et ton rythme, il n’y a que toi qui peut le connaître et le respecter. Et si tu as besoin de la réadaptation régulièrement, c’est ok aussi. Personnellement, j’en ai besoin pour me sentir libre et toujours plus alignée avec moi.

N’hésite pas à me contacter si tu as du mal à trouver ton rythme en tant qu’entrepreneur.

Commentaires (2)

  • Jocelyne Loaëc

    Tellement vrai ! Ça résonne ! Merci Sophie

    répondre

Soumettre un commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Enregistrement de la session utilisateur

session

Analytics

_ga, _gid, _gat