fbpx
TOP

2 ans déjà

Il y a 2 ans, je cliquais sur le bouton “publier” de ce blog. J’avais l’impression de me foutre à poil sur la toile.
Aujourd’hui, heureusement, je n’ai plus l’impression d’être toute nue et je suis heureuse de voir l’avancée de ce projet qui au départ était “simplement” un blog.

Rétrospective

Début 2018, l’idée d’écrire un livre de développement personnel me trottait vraiment dans la tête. J’avais envie de partager tout ce que j’avais pu apprendre et découvrir en thérapies, et dans mes nombreuses lectures. Je trouvais trop triste d’arriver à 27 ans de sa vie et de ne pas se connaître, ni s’aimer. Mais j’avoue qu’écrire un livre me faisait un peu peur. Je ne me sentais pas vraiment capable et surtout, je n’étais pas certaine d’avoir assez de contenus pour alimenter tout un bouquin. Alors, j’ai commencé par un blog, en me disant, je lance ça et on verra bien ce qu’il se passe…

Comme plus, jeune, j’hésitais entre un cursus de psycho ou de communication visuelle, une fois le blog en ligne, j’ai eu envie d’aller plus loin. Alors, je me lance dans une formation en PNL avec Paul Pyronnet. Elle se déroule en 3 modules sur un an, donc c’était complètement possible de garder mon métier de graphiste indépendante, tout en me formant à côté.

En janvier 2019, je dépose ma marque “Du Bonheur en Barres” auprès de l’INPI. Je suis donc “propriétaire” de cette marque. Je me rappelle la fierté et la joie que j’ai ressenti en recevant le courrier m’informant du dépôt. D’ailleurs, je ne t’ai jamais raconté comment est né le nom de cette marque ! C’est grâce à mon compagnon. Quand on s’est rencontré, je lui racontais mes journées de graphiste, mon rythme de vie… Et il me disait souvent, ta vie, c’est vraiment Du Bonheur en Barres. En lançant le blog, ça m’a semblé tout naturel de choisir ce nom, car j’aimerais que la vie de chacun soit Du Bonheur en Barres !

En mars 2019, mon idée de livre était encore dans un coin de ma tête et j’ai croisé le chemin de Cindy Ghys, avec qui j’ai entamé un coaching d’auteurs. Nous avions des RDV en ligne un mardi sur 2 avec un groupe d’auteurs. Résultat : 1 an après, le livre est sorti et j’ai réalisé un de mes rêves d’enfant.

En juin 2019, toujours en collaboration avec Cindy, nous mettons au point les Bases du Bonheur en Barres afin de rendre accessible et de manière simple et ludique les bases du développement personnel (rêves, enfant intérieur, peurs, ancrage…) pour renouer avec soi et gagner en confiance en soi.

Ce projet est sorti en version numérique en début d’été 2019. En tant que graphiste, je trouvais vraiment dommage de ne pas avoir de supports imprimés et de faire des exercices de développement personnel derrière son écran. J’ai donc pris le temps de consulter des imprimeurs et les coffrets ont vu le jour en novembre 2019 !

Coffret les Bases du Bonheur en Barres

Les Bases du Bonheur en Barres

Je me rappelle de la joie que j’ai ressentie quand un matin, je me suis réveillée et ma première commande avait été passé dans la nuit. J’étais pleine de gratitude pour ma première cliente et aujourd’hui, je suis toujours tellement heureuse de voir vos commandes, vos retours et vos encouragements. Alors MERCI à tous de me suivre, via les réseaux, et mon site. MERCI de me contacter, de me faire confiance et de me partager vos ressentis, vos expériences et vos retours. Sans vous, ces projets et les suivants n’auraient pas pu voir le jour.

En février 2020, à l’occasion de la Saint-Valentin, les Galeries Lafayette propose des animations sur l’amour de soi. Ils me font confiance et me permettent de donner ma première conférence ! Nous avions une vingtaine de places de dispo, résultat nous avons rajouté des chaises au dernier moment, car il y avait plus de monde. Si je m’attendais à ça ! La journée était très chouette. J’étais tellement stressée en amont et finalement si bien devant toutes ses femmes qui ont participées ! Elles m’ont mis à l’aise tout de suite et j’ai fait de très belles rencontres ce jour-là.

En novembre 2018, j’ai aussi intégré le réseau Belam qui regroupe des personnes travaillant dans le bien-être dans le Pays de Savoie. Grâce à ces rencontres, j’ai aujourd’hui ma chronique dans le Belam Mag ! Écrire pour un magazine ! Un autre rêve de plus devenu réalité pour moi.

En début d’année 2020, je réalise mes premiers coachings, mes amies ne sont plus mes cobayes (heureusement pour elles ), j’ai de vrais clients qui me font confiance. Et je kiffe tellement. Le confinement en plus d’un accompagnement avec Cindy m’ont permis de revoir mon offre d’accompagnement en créant un support complet d’une centaine de pages dans lequel j’ai illustré toute ma méthode pour se connaître, apprendre à s’aimer et oser voler de ses propres ailes.

C’est un peu ma définition du coaching : comprendre son mode d’emploi, pour l’écrire et l’utiliser.

J’ai aussi fait la rencontre de Sabrina qui anime le réseau Who Run The World ! Un chouette réseau de femmes entrepreneures en Haute-Savoie. Sabrina a profité du confinement pour lancer des dîners d’inspiration et créer la première école de femmes entrepreneures en France. Cette belle rencontre a permis à Du Bonheur en Barres de prendre un sacré tournant puisque Sabrina me fait confiance en m’intégrant à l’équipe des dîners et en me donnant un rôle de formatrice à l’école !

Je la remercie encore de sa confiance, car au moment où je l’ai rencontré, je lui ai dit clairement que je n’avais pas encore eu de “vrais” clients en coaching. Et ça ne lui a pas fait peur puisqu’elle m’a proposé direct de créer un atelier pour le réseau !

Cet été, j’ai aussi commencé une formation de coach professionnel que je pense terminer en fin d’année.

Je suis donc passé en 2 ans de rédactrice de blog et graphiste, à praticienne PNL, auteure, conférencière et formatrice ! Jamais je n’aurais cru que ça serait possible et pourtant !

J’ai aussi fait d’autres magnifique rencontres, je n’ai pas pu citer tout le monde. Je me suis créé un réseau pro et perso en Haute-Savoie (car oui, pendant ces 2 ans, j’ai aussi déménagé dans cette magnifique région.)

Alors voilà, entreprendre ce n’est pas de tout repos, mais c’est une grande expérience qui t’apprend énormément. C’est un peu comme faire son jardin. Chaque jour, on plante des graines, sans savoir vraiment ce qu’on va récolter, ni quand. Mais quand ça pousse, c’est toujours une belle surprise. Et si je n’avais pas commencé à planter la première graine du blog, rien de la suite n’aurait vu le jour. Alors encore une fois, merci à tous ceux qui me lisent, me suivent et me font confiance. J’ai une gratitude infinie envers tout ce que la vie m’a apporté.

Bien sûr tout ça ne s’est pas fait que dans la facilité, alors pour être complètement transparente avec toi, je vais aussi te parler de certaines difficultés que j’ai rencontrées.

Les épreuves

L’été dernier était une période très difficile pour moi niveau perso. Je t’en parlerais sûrement plus tard, mais je me suis rendu compte que quand tu es entrepreneure et que tu travailles seule, c’est un peu compliqué de faire tenir le navire si toi, tu es en train de couler. J’ai dû demander de l’aide, repousser certaines échéances et je suis remonté sur le bateau.

De toujours prendre les décisions seule. Bien sûr, j’ai des amies entrepreneures qui peuvent comprendre ce que je vis, un compagnon et une famille très à l’écoute qui peuvent me conseiller, mais la décision ultime me revient toujours. Et clairement, des fois, je ne sais pas quelle décision prendre, j’aimerais pouvoir décider à deux, voir même qu’on décide pour moi. Aujourd’hui, je travaille avec d’autres personnes pour certains projets, et pour d’autres, je reste seule. Ca me permet de trouver un certain équilibre.

Lorsque je suis en formation, je travaille énormément sur moi, et je ne vais pas te mentir, ce n’est pas toujours facile. Quand tu te formes en développement personnel, tu es ton premier cobaye et parfois, c’est épuisant, pour moi comme pour son entourage à qui j’impose d’une certaine manière mon choix et mes périodes de remise en question. Je les remercie aussi pour leur soutien et leur compréhension. Ils ont compris que je suis quelqu’un qui a besoin d’avancer, d’apprendre, de me connaître, de me questionner pour évoluer et ils m’acceptent comme ça.

Je peux aussi te parler du syndrome de l’imposteur qui vient toquer régulièrement dans ma tête en me disant, “mais t’es qui, regarde-toi, il y a deux ans tu ne savais rien, t’étais même pas formée et là, tu oses accompagner des gens, écrire des livres et faire des formations… T’as pas peur que tout le monde découvre qu’en fait, tu sais rien !… “ C’est pas trop mon pote lui, mais bon, on apprend à cohabiter ensemble ;)

Aujourd’hui, je ne vis pas uniquement grâce à Du Bonheur en Barres. Mon métier de graphiste est encore celui qui me fait vivre. J’ai fait le choix de ne pas arrêter mon métier de graphiste qui me plaît et qui me permet de vivre. Je souhaitais vraiment une transition douce et continuer à faire les deux pendant quelque temps. Je sais que d’autres entrepreneurs arrivent à vivre entièrement de leur activité beaucoup plus rapidement que moi, mais c’était vraiment un choix personnel au départ, je ne voulais pas quitter mon premier job pour me consacrer à temps plein à l’autre.

Et après ?

Le planning de l’été et de la rentrée commence à se remplir, et j’en suis tellement heureuse !

Du 24 au 28 août 2020, j’organise une semaine d’ateliers collectifs et de coachings individuels en ligne. 1 semaine pour préparer sa rentrée d’entrepreneure.
Ces ateliers auront également lieu du 16 au 20 novembre 2020 au Site économique des lacs, à Thyez en Haute-Savoie

En septembre, je pars en vacances (Youpi !!!) et dès mon retour, j’intègre le groupe de formateurs pour la première promo de la formation “3 mois pour entreprendre”.

En novembre et décembre, je termine les deux modules de formation de coaching.

Et j’ai encore des tas de projets en tête pour créer de nouveaux supports et t’apporter plus de valeur ajoutée.

Pour conclure, l’entreprenariat est pour moi un terrain de jeu infini, un espace d’apprentissage qui me permet de créer le métier qui me correspond vraiment. Ca me donne envie de me dépasser, de me challenger et je m’épanouis quotidiennement grâce à ça. Et je te souhaite de vivre la même chose dans ta vie, n’importe quel métier que tu fasses, n’importe quel statut que tu as, juste trouver ta voie. Je ne t’ai pas raconté tout ça pour me vanter. Vraiment pas. Simplement pour te dire que c’est possible si tu en as l’envie.

Alors bon anniversaire Du Bonheur en Barres !

Commentaires (4)

  • Peche

    Juste un immense, immense bravo !

    répondre
  • Maud - a Step to a Gentle Life

    J’adore lire des articles comme ça, moi même bébé entrepreneure ! C’est inspirant et je suis bluffée par ton chemin parcouru en seulement 2 ans ! Bravo !

    répondre

Soumettre un commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Enregistrement de la session utilisateur

session

Analytics

_ga, _gid, _gat