fbpx
TOP
J'ai trouvé ma place dans MA vie

J’ai trouvé ma place dans MA vie

Avant de découvrir il y a très peu de temps que j’étais hypersensible, j’avais tout le temps l’impression d’être en décalage avec les autres et de ne pas trouver ma place. En découvrant mon hypersensibilité, j’ai compris que c’était « normal » et j’ai appris à vivre avec en me disant que c’était une opportunité d’être différente.

Les sens et les émotions

J’ai un odorat très développé, il y a plein d’odeurs et de parfums que je ne supporte pas. Il y également des textures que je ne peux pas manger tellement elles me dégoûtent. Je peux rire et pleurer facilement, j’ai d’ailleurs tout le temps la larme à l’œil même si je la cache. Je prends également tout très à cœur. Ça me rend malade quand je sais que quelqu’un est malade, quand je sais qu’un autre à un problème, je n’en dors pas la nuit. Je suis vraiment très empathique.

Je me pose aussi beaucoup de questions. C’est très compliqué pour moi de prendre des décisions. Je vois toujours le pour, le contre, le pour du contre et le contre du pour et j’ai du mal à prendre la décision pour moi et non en fonction des autres.

Abonne-toi à la newsletter, et reçois plein de ressources pour kiffer ta sensibilité.

Dans ma vie sentimentale

J’ai rencontré mon compagnon et le père de mes enfants à 21 ans. C’est le frère de ma meilleure amie de lycée. En tant qu’hypersensible je me pose toujours plein de questions : est-ce que je suis la bonne personne pour lui, est-ce qu’il est la bonne personne pour moi… Je me pose ces questions-là un peu tous les jours, pour autant, je me sens bien avec lui et j’espère que c’est réciproque. 😊

Au départ, notre relation n’était qu’un « essai ». Comme c’était le frère de ma meilleure amie et qu’on avait beaucoup d’amis en commun, on voulait « que ça marche » avant de l’annoncer. Pour moi, c’était super bien que ce soit un essai. Je me disais « ça passe ou ça casse, on s’en fout ». Alors que pour mes autres relations, il fallait que j’assure.

Dans ma vie de maman

Mes 3 enfants sont également très sensibles.

Mon aîné vit sa vie et se fiche du regard des autres. C’est une réelle force à mes yeux, car du haut de mes 41 ans, j’ai encore du mal à le faire. Il se pose beaucoup de questions et repère rapidement quand quelqu’un ne va pas bien. Pour autant, il est très timide et n’ose pas lui demander. Il me demande à moi.

Je dirais que ma deuxième fille a eu de la chance dans sa malchance. Dès son plus jeune âge, elle a eu beaucoup de soucis de santé qui l’ont en quelque sorte obligée d’apprendre à se connaître. Aujourd’hui, elle se connaît extrêmement bien que ce soit physiquement ou émotionnellement. Quand elle craque et que c’est trop pour elle. Elle le dit. Certes, ce n’est pas forcément dit de la bonne manière, mais c’est dit.

Ma petite dernière est sûrement aussi très sensible. Elle vit tout à 6 000 %. Quand elle rit, on dirait une folle et c’est génial parce qu’elle est pleine de vie. Et quand elle est en colère, ou triste ou qu’elle s’en veut, là, c’est dramatique. On sent qu’elle est au 36ème dessous.

Les aider à trouver leur mode d’emploi

J’essaie d’apprendre à mes enfants à trouver « leur truc » pour arrêter de se poser toutes ces questions. Il y en a un qui fait du sport quand il va moins bien. Une autre qui a besoin de s’isoler de ses amis quand elle a besoin. La troisième cherche encore ce qui pourrait la calmer, mais arrive déjà à dire pourquoi elle est triste, en colère ou autre. J’aurais aimé connaître ça à cet âge-là, ça m’aurait évité un burn-out à 37 ans.

Kit de survie offert pour Autistes Autiste, Extraverti, Introvertis, introverti, Surdoués, Personnes hypersensibles, Personne hypersensible, Gens sensibles, Quelqu un de très sensible, Personne très sensible, Je suis sensible, Personnes sensibles, Quelqu un de sensible, Surdoué, Enfant sensible, Fille sensible, Personnes plus sensibles, Enfants sensibles, Individu sensible, Enfant à haut potentiel ,Personnes qui ressentent, Femme sensible, Hommes sensibles, Extravertis, Extrêmement précoce, Extrêmement sensible, Autisme, TDAH, zèbre, surdoué, HPI, Haut potentiel intellectuel, haut potentiel émotionnel, Fleur de peau, Très-sensible, Grande sensibilité, Émotions des autres, Trait de caractère, Être sensible, Être hypersensible, Empathique, Hyper-sensibilité, Sensible aux autres, Sensible au travail, Être moins sensible, est très sensible, Dit sensible, Devenir sensible, Sensibilité des gens, Hautement sensible, Surdoué, Sensibilité exacerbée, Introvertis, Développer sa sensibilité, Sensible à d autres, Doté d une sensibilité, Caractère sensible, Gens sont sensibles,Émotivité, Tellement sensible, Fort sensible, Extrême sensibilité, Travail sensible, Relation sensible, Sensible aux critiques, Grand sensible, Être très fragile, Développer leur sensibilité, Insensible à, Avoir une sensibilité, Sensible aux difficultés , Sensible aux mêmes, Sensibilité extrême, Exprimer sa sensibilité, Façon sensible, Développer une sensibilité, Très sensibles, Excès de sensibilité , Ressentent les gens, Manière sensible, Peau hypersensible, Profondément sensible, Sensibles aux autres, Gens ressentent , Sensibles à d autres, Sensible à la manière, Sensibilité au monde, Sensible au monde, Hyperesthésie, Compassion, Vivre et ressentir, Système nerveux, Sentiment d être incompris, Différence est sensible,Intelligence émotionnelle, Mieux se comprendre, Sensorielles, Ressent les choses, Odorat, Sensoriels, Sentiments exacerbés, Devient moins sensible , Sensibilités, Introversion, Tempérament, , Sentir les choses, Intolérance , Faisait ressentir, Ressenti comme étant, Sensibilité excessive, Frissons, Hypersensibilité, Enfants sont sensibles, Différences sensibles, Sensibilité particulière, Moins sensible, Moins sensibles, Ressentir les choses, Belle sensibilité, Toxique, Personne concernée, Être empathique, Être une éponge , Physiologiques, Ressens la même chose, Peur d avoir peur, Estime de soi, Grande empathie, Sensoriel , Hypersensibilité connue, Exacerbée, Sensible à certains, Rester sensible, Intuitifs, Profondément ressenti, Positives, Manque de confiance, Intellectuel, Quotient, Ressentent la même chose, Être extrêmement, Percevoir le caractère, Telle sensibilité, Impossible de ressentir, Ressentir la moindre, Bienveillant , Peurs, Réactif, Désagréables, Fait sensible, Enfant intérieur, Rend sensible, Ressent très fortement , Supporte aucune, Mon enfant, Forte empathie, Présentant une hypersensibilité, Tester la réaction, Vraiment sensible, Réagissent fortement, Avoir des réactions, ultra sensible, ultra sensibles,

Trouver ma place professionnellement

Mes études

Le choix de mes études a été compliqué. Je voulais être enseignante ou juge d’instruction.

Enseignante, car j’ai toujours adoré les enfants, jouer à la maîtresse et apprendre aux autres.

Juge d’instruction, car j’adore les enquêtes ! J’aime connaître les gens, leur poser des questions et comprendre. Ça m’évite d’imaginer tout ce qu’il se passe et c’est très reposant. Dès petite, je me révoltais et je luttais contre toutes les injustices. Un de mes profs disait à mes parents que je serais « avocate des causes désespérées ».

Je me suis effectivement lancée dans le droit, mais à la fin de la deuxième année, j’ai compris que ce n’était pas ce que je voulais faire. Apprendre tout par cœur ne me convenait pas, j’avais besoin de mettre les choses en pratique et de voir à quoi elles allaient me servir.

Mes premières expériences

J’ai ensuite fait du management et de la gestion dans le transport et la logistique. Rien à voir ! J’ai un peu fait ça par esprit de contradiction, car c’était un milieu d’hommes et je voulais montrer que les femmes pouvaient le faire. Je suis devenue responsable d’exploitation, j’ai managé plus de 25 hommes d’environ 45 ans. Puis j’ai changé de poste dans cette même entreprise.

Être une maman qui travaille

Quand on a voulu avoir un enfant, on m’a dit que j’étais trop active et stressée et qu’il fallait que je me calme. J’ai donc démissionné pour travailler en intérim à des postes moins énergivores.

Ensuite, mon bébé est arrivé. Au bout de 4 mois, je commençais à m’ennuyer à la maison. J’ai donc trouvé un nouveau travail dans un Conseil général. Je me suis dit que ça allait être génial parce que j’aurais des jours de congés, des vacances et des horaires sympas, sauf que je faisais beaucoup de route, et ça, c’était beaucoup moins sympa.

J’ai trouvé un autre travail de responsable marketing et développement dans un réseau de transports urbains. Les journées étaient très chargées. Je culpabilisais beaucoup de laisser mon enfant à quelqu’un toute la journée et de ne le voir que le matin. Au bout de quelque temps, j’ai arrêté et on a lancé la deuxième.

J’ai ensuite été assistante administrative à 80%, je m’ennuyais un peu au travail, mais le soir, j’étais à 100% avec mes enfants et mon conjoint.

Puis, notre troisième enfant est arrivée et j’ai choisi d’arrêter de travailler pendant 3 ans. Mais je vous le donne en 1000, je me suis un peu ennuyée ! J’avais la sensation de ne plus utiliser mes capacités à 100%. On m’a alors proposé un temps partiel en tant que responsable marketing dans une industrie. J’ai démissionné au bout de 2 ans, car j’avais la charge de travail d’un temps plein à essayer de faire rentrer dans un temps partiel.

Quand je dis que je m’ennuie professionnellement, c’est que souvent, je ne suis pas en accord avec les valeurs de l’entreprise. Au bout d’un moment, je ne peux plus me sur-adapter.

La pause s’impose

Après 4 ans et demi à la maison où j’ai fait plein de choses : m’occuper de mes enfants, du bénévolat dans des assos et en tant que parents d’élèves, organiser des cafés de maman, de la couture, une formation en relecture/correction, des ateliers d’écriture, de la cuisine… J’ai souhaité retravailler. Mais je ne voulais pas non plus TROP travailler. Je tenais à continuer d’aller chercher les enfants à l’école, d’être là si besoin pour les vacances scolaires… Aujourd’hui, je donne des cours et je lance mon activité de rédactrice web et papier. Je veux pouvoir m’éclater en écrivant. Et si je m’ennuie, j’ai plein d’autres idées.

Abonne-toi à la newsletter, et reçois plein de ressources pour kiffer ta sensibilité.

J’ai trouvé ma place

Personnellement, j’ai trouvé qui j’étais et ce que je voulais.

Professionnellement, je m’intéresse à beaucoup de choses et je suis très généraliste. L’enseignement me plaît parce que je peux faire des recherches pour mes élèves et mon activité. Ça a été compliqué de trouver ma place dans ma vie parce que je pense qu’on a tous une éducation et des carcans différents. En tant qu’hypersensible, j’ai absorbé beaucoup de choses et je me suis créé pas mal d’obligations dans ma tête.

Je me suis faite coachée par Sophie du Bonheur en barres et ça m’a permis d’apprendre à faire les choses pour moi, sans me poser trop de questions. Maintenant, ça m’arrive encore de culpabiliser, mais je fais les choses pour moi avant tout et c’est plus facile à assumer et à vivre même si je peux me planter.

Découvre les accompagnements pour comprendre ton mode d’emploi

Un conseil ?

S’affranchir des barrières qu’on nous a imposées ou qu’on s’est imposées nous-même.

Et prendre la décision en fonction de soi et non en fonction des autres. L’expérience m’a prouvée qu’en faisant les choses pour les autres (déjà, il ne nous remercie pas forcément.), on se fait du mal et parfois, c’est dur de rebondir.

Sophie

Hypersensible mode d'emploi : le livre