fbpx
TOP
Je réponds à toutes vos questions sur l'hypersensibilité

La réponse à toutes vos questions sur l’hypersensibilité

Tu trouveras dans cet articles les réponses à toutes les questions fréquentes que l’on me pose sur l’hypersensibilité, et sur le rythme de vie d’une personne hypersensible. N’hésite pas à me poser tes questions en commentaires

Quelle est la différence entre être sensible et hypersensible ?


Tout être humain est sensible. Ses sens réagissent à des stimuli extérieurs et il ressent des émotions.
Les hypersensibles ont simplementune réceptivité et une perception plus intense de ces stimuli extérieurs.

Quels sont les signescaractéristiques de l’hypersensible ?


L’hypersensibilité ne se résume pas à des émotions fortes ou un cerveau qui cogite beaucoup. Elle comprend plusieurs caractéristiques, dont je vous énonce les principales ci-dessous.

  • Hyperesthésie : des sens très réceptifs
  • Hyperémotivité : des émotions fortes
  • Activité cérébrale riche et intense
  • Grande empathie
  • Sensation d’être en décalage
  • Tendance à se sur-adapter
  • Intuition développée

Est-ce que parce que je pleure beaucoup, je suis hypersensible ?


Non, ce n’est pas parce qu’une personne pleure beaucoup qu’elle est hypersensible.
Les émotions ne s’expriment pas uniquement par les larmes. Il y a des hypersensibles qui pleurent beaucoup, d’autres qui pleurent moins.

Comment détecterson hypersensibilité ?


L’hypersensibilité n’est ni une maladie, ni une pathologie, c’est un tempérament. Il n’y a pas de diagnostic, ou de dépistage. Pitié !!!

Il existe 2 tests, celui d’Elaine Aaronque vous pouvez télécharger dans mon kit de survie des âmes sensibles et celui de Saverio Tomasella.

Seul.e vous savez comment vous ressentez les choses, donc c’est à proprement parler une question de ressentis.

Est-ce que l’hypersensibilitéest héréditaire ?


Jusqu’à 7 ans, tous les enfants sont hypersensibles, car ils sont guidés par leur cerveau émotionnel. 
Le cerveau rationnel, lui se développe plus tard et plus lentement.

Ensuite, pour s’adapter aux «normes et aux exigences sociales» certains enfants se désensibilisent d’autres non.

L’hypersensibilité peut-être héréditaire, mais il n’a pas été prouvé qu’elle se transmet par l’hérédité ou par l’environnement.
Elle peut survenir après un choc émotionnel, ou un traumatisme.

Comment tirer partie de son hypersensibilité ?


En la comprenant.

Si vous savez ce qu’est l’hypersensibilité,et comment elle se présente pour vous, vous pouvez éviter les situations qui vous sont désagréables.

Et ainsi, créer un environnement favorable pour vous.

Des métiers appropriés pour les hypersensibles ?


Personnellement, je me suis sentie plus sereine en tant qu’indépendante que salariée. Cela m’a permis d’avoir une vision globale de tout ce que j’avais à faire, et de pouvoir anticiper.
Mais ce n’est que très personnel.

Il n’est pas rare de trouver des hypersensibles dans des métiers créatifs ou de relation d’aide, mais je ne souhaite pas en faire une généralité. Il y a des hypersensibles en entreprises qui se portent très bien. Cela dépend des envies, et des besoins de chacun.

Y a-t-il des exercices à faire pour contrôler ses émotions ?


On ne contrôle pas ses émotions. On ne les gère pas non plus.

On écoute simplement ce qu’elles ont à dire. Une émotion est un signal qui vient pointer un besoin nourri ou pas nourri. Une fois le besoin identifié, vous pouvez adapter votre comportement.

Pour vous décharger régulièrement de vos émotions, vous pouvez :

  • utiliser la méthode TIPI,
  • écrire et vider vos poubelles mentales comme le propose Jonathan Lehmann,
  • pratiquer des visualisations, du yoga, de la méditation, de la sophrologie,
  • parler,
  • faire du sport… 

Étant empathique, comment prendre du recul ?


Lorsque tu es en compagnie d’autres personnes, essaie de repérer quand tu sens qu’une situation fait écho à ton histoire ou te touche.
Cela te permet de mettre en place un système d’alerte dans ton cerveau pour signifier que cette émotion ne t’appartient pas…

Lorsque tu ressens une surcharge émotionnelle, note ta plus grosse problématique sur un papier et demande toi, qui dans ton entourage a également cette problématique. À qui appartient réellement l’émotion ?

Votre sensibilité est une force – Kyra Mesich

Comment gérer sa culpabilité quand on sur-réagit ?


Prendre du recul et comprendre pourquoi il y a eu sur-réaction.
Est-ce un trop-plein qui n’a pas été entendu avant ?
Est-ce que la situation était trop forte et que c’était une manière de poser ses limites ?
Rien n’empêche une fois la situation apaisée, d’en reparler avec la ou les personnes avec qui vous avez sur-réagit et de leur expliquer ce qu’il s’est passé en vous.

N’hésite pas à me poser tes questions en commentaires.

Commentaires (2)

  • Sylvie Franco

    Bonjour, mon hypersensibilité est devenue pour moi, un handicap. Aujourd’hui, nos relations avec notre fils unique sont très tendus à cause en partie de notre belle-fille. Je voudrais m’expliquer avec mon fils une bonne fois avant d’arriver à une rupture , cependant, je fonds en larmes au bout de 5mn, je ne suis donc plus crédible et je perds généralement le fil de la conversation. Je ne suis pas quelqu’un de faible, j’ai plutôt du caractère, mais à 72 ans je souhaiterais continuer à vivre dans un climat familial sain et agréable. Comment puis-je m’en sortir de cette hypersensibilité . Merci par avance de votre réponse.

    répondre

Soumettre un commentaire