fbpx
TOP
Hormones bien être

4 secrets pour sécréter du bien-être

En début de mois, j’ai eu la chance d’animer un débat entre plusieurs couples sur le thème : “comment les personnes qui partagent nos vies, vivent notre entrepreneuriat ?” Il est souvent revenu le fait que les entrepreneur.e.s passent “trop” de temps à travailler. Que pour certains, c’était comme une addiction. On parle dans ce cas de “workaholic”. J’avais effectivement déjà entendu parler d’addiction au travail, au sport, et à d’autres activités. 

J’ai cherché à comprendre d’où pouvait venir ce côté addictif que je ressens moi-même très fréquemment avec mon travail que je vis comme une passion. En faisant mes recherches, je suis tombée sur les quatre hormones du bien-être : l’endorphine, la dopamine, la sérotonine et l’ocytocine. Tous ces mots que j’entends fréquemment sans réellement savoir qui correspond à quoi.

Les hormones du bien-être

Les hormones du bien-êtreDeux hormones sont sécrétées principalement lorsque nous sommes seul.e.

L’endorphine

L’endorphine (comme son nom l’indique) “endort” la douleur physique. Elle est libérée lors d’un effort physique (sport, étirement), mais aussi quand tu pleures (parce que oui, ça te demande un effort physique), et quand tu as un fou-rire à en avoir mal au ventre.

La recette est donc simple, il te suffit de rire et/ou de pratiquer une activité physique, voire les deux en même temps.

La dopamine

La dopamine libère de l’énergie lorsque nous atteignons un objectif ou que nous avons accompli une tâche. C’est le processus “je cherche-je trouve” qui est stimulant.

Pour sécréter de la dopamine : chaque jour, allez au bout d’une tâche. Si besoin, découpez vos objectifs en petite tâche plus facile à accomplir.

Deux autres hormones se libèrent généralement lorsque nous sommes au contact d’une ou de plusieurs autres personnes.

La sérotonine

La sérotonine est libérée lorsque l’on partage nos accomplissements. Le cerveau humain se sent en sécurité lorsqu’il est accepté par une ou plusieurs personnes. La sérotonine est donc liée à ce sentiment d’appartenance et renforce nos relations avec les autres.

Pour sécréter de la sérotonine : entourez-vous de gens avec qui vous vous sentez bien et partagez vos réussites, même celles qui vous semblent anodines.

L’ocytocine

L’ocytocine est liée au sentiment d’amour, de confiance et d’attachement. Elle se libère principalement avec le toucher et lorsque nous sentons un lien fort nous relier à quelqu’un.

Pour sécréter de l’ocytocine : créez et entretenez des relations de confiance, faites des câlins, aimez…

Là, vous vous dites peut-être, ok mais si c’est si simple, pourquoi je ne sécrète pas toujours ces hormones du bien-être ? C’est maintenant que le cortisol entre en jeu.

Le cortisole

C’est une hormone de “détresse” ou de “stress” libérée lorsque nous sommes face à une menace (réelle ou fictive). Il agit comme un système d’alerte qui nous pousse à l’action pour nous mettre en sécurité et “annule” le temps de sa sécrétion les effets bénéfiques des quatre hormones du bien-être. En fait, plus nous sommes stressé.e.s, en insécurité ou sous pression, plus nous fabriquons du cortisol et moins nous pouvons sécréter les hormones du bien-être.

Pour apprendre à faire de votre stress un allié, consultez cet article : Faire du stress un allié

Conclusion

Pour en revenir au motif de ma recherche, le bien-être procuré par la libération de ses hormones peut avoir un côté addictif :

– les “addict” au sport recherchent les effets bénéfiques de la combinaison endorphine + sérotonine,

– les “workaholic” eux ont plus stimulés par le mix dopamine + sérotonine,

– les dépendants affectifs eux vont chercher à sécréter beaucoup d’ocytocine.

La synthèse en images

Ce contenu vous a plu ?

Soutenez moi sur Tipee

Commentaires (2)

  • Anita

    J’adore tes articles…merci de faire ce que tu fais ! Tu le fais tellement bien

    répondre

Soumettre un commentaire