TOP

Je m’aime donc je suis ! 

Quand j’ai pensé à cette phrase je me suis dit qu’elle était parfaite pour cet article (enfin moi elle m’inspire vachement, pas vous ? ). Puis j’ai commencé à y réfléchir… une heure, puis deux… puis… et en fait je n’avançais pas du tout sur mon article. Au bout de quelques jours (quand je me suis forcée à me clouer les fesses sur une chaise pour avancer), je me suis rendue compte que c’était un sujet beaucoup trop vaste pour être réduit à un seul article. Parce que je peux aussi bien vous parler d’acceptation de soi, de confiance en soi, d’estime de soi, d’affirmation de soi, de respect de soi, d’image de soi… (je continue ou je m’arrête là pour le moment ? ). Que des sujets qui me passionnent et qui méritent qu’on y revienne plus en détails. Du coup j’ai réfléchi à ce que moi j’avais réussi à mettre en place dans mon quotidien pour m’aimer un tout petit peu plus (parce que je suis encore très loin du “self-kif”). Bref, j’ai choisi quatre petites choses que j’ai (facilement) intégrées à ma vie de tous les jours.

Ne pas se comparer

Dit comme ça, ça paraît super facile. Mais en réalité, on a tendance à toujours se comparer aux autres et pour (presque) tout. Ça peut aller de la collègue qui nous raconte comment son mari l’a surprise en l’emmenant dans tel restaurant la veille, à la voisine qui gère à la perfection ses 4 enfants, son business de construction de maisons en 3D, son entraînement de triathlon sans oublier qu’elle a toujours le brushing impeccable et les ongles parfaitement manucurés. Non, non ! même à elles on ne se compare pas ! Parce qu’on ne connaît des gens que ce qu’ils veulent bien nous montrer. On ne connait pas leur(s) faiblesse(s), leur(s) doute(s) et leur(s) complexe(s). Alors que les nôtres on les connait par cœur et on ne voit que ça. La comparaison pour se dire qu’il ou elle est bien mieux que nous, qu’il a plus réussi, qu’il a une plus belle maison… on oublie. Parce qu’en faisant cela on se rabaisse nous même, et on se met dans une sorte de compétition permanente envers les autres.

Par contre, il peut nous arriver d’admirer une personne pour tel ou tel trait de caractère, ou d’avoir envie de se challenger soi-même dans une activité. Et dans ce cas, ça fait naître en nous une sorte d’objectif à atteindre, quelque chose qui va nous stimuler et nous motiver à aller de l’avant. Ce n’est pas de la comparaison négative, c’est une façon de puiser en l’autre ou en soi ce qui nous inspire pour atteindre un but, un idéal…

Être conscient de nos réussites

Depuis notre naissance, chacun de nous a réussi des tas de choses, mais on a tendance à les oublier, à placer ça dans la banalité et à ne pas en être fier. Je vous propose de lister quelques une de ces réussites. D’abord une ou deux parce que l’exercice est difficile, puis repensez y demain et ajoutez en quelques autres et ainsi de suite. Ça peut-être “j’ai réussi à avoir mon permis”, “j’ai réussi à finir ce projet dans les temps et correctement”, “j’ai réussi à dire ce que je ressentais à cet(e) ami(e)”… Toutes ces choses qui vous ont parues difficiles voir insurmontables et que vous avez réussies sans peut-être même vous en rendre compte. Soyez content(e) de vous.

Se parler comme si on parlait à son(a) meilleur(e) amie

Quand on se parle à soi-même, on est beaucoup plus dur et plus exigeant que si l’on parlait à un(e) ami(e). Des fois quand je bloque sur un projet je me dis “T’es trop nul(le), t’as encore foiré cette illustration parce que tu n’es pas faite pour ça, tu ne sais pas dessiner et tu n’as aucune imagination ” (merci, ça fait toujours plaisir ! )… Mais si je parlais à un(e) ami(e) je rajouterais de la diplomatie, des encouragements et du positif. “Cette illustration ne correspond pas vraiment à ton style c’est surement pour ça que tu n’y arrives pas mais tu as les compétences en toi pour l’adapter à ton univers et faire quelque chose de chouette. Regarde tu as très bien réussi tel autre projet…” (c’est quand même plus agréable non ! )

Pourquoi ne pas faire pareil avec soi-même ?

Prendre du temps pour soi

C’est important de s’accorder du temps pour soi et rien qu’à soi pour lire, pour réfléchir, pour jardiner, n’importe quoi mais faire quelque chose qui vous fait envie à vous (à vous et pas à votre copine, votre mec ou votre soeur ! ). En plus maintenant, vous savez ce dont vous avez envie puisque vous tenez à jour votre liste des envies. Je sais que ce n’est pas toujours évident de trouver du temps, entre le boulot, le sport, la maison, les enfants… Mais adaptez ce temps à votre planning, même si ce n’est que 15 minutes dans la semaine, elles seront précieuses pour vous et vous feront le plus grand bien.
Parce que si vous ne vous occupez pas de vous, personne ne le fera pour vous et personne ne le fera aussi bien que vous !

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires, de vos expériences ou de vos astuces à vous !

Commentaires (2)

  • Flo

    Tous simplement parfait! En lisant tes lignes c’est exactement ce que je pense.
    Bisous cousine à très vite j’espère.

    Flo

    répondre

Soumettre un commentaire