fbpx
TOP

avril 2020

J'ai choisi d'interviewer Cécile, maman de deux enfants, enseignante et coach, car la sensibilité et l'authenticité qu'elle dégage me touchent énormément. Je me sens très alignée avec sa mission de vie qui est d'amener les enfants, les adolescents et les adultes à retrouver la confiance en eux et le goût d’apprendre. Cécile est douce, curieuse et très à l'écoute et j'avais envie de te faire partager sa bienveillance, son humilité et son optimisme. Ensemble, nous avons parlé de son métier d'enseignante, de comment elle en est venue au coaching et de son rôle de maman. À la fin de cette interview,

Ça fait déjà 6 semaines que nous sommes confinés. 6 semaines que certains vivent au ralenti, d'autres à mille à l'heure. 6 semaines que certains kiffent leur rythme, pendant que d'autres n'en peuvent plus d'être enfermés. Ces 6 semaines, nous les avons tous vécues différemment. Nous étions face à nous, et nos choix de vie. Certains en ont profité pour réorganiser leurs armoires, leurs cuisines ou même leur vie. D'autres ont préférés se retrouver en famille, ou entre amis

Beaucoup de personnes m'ont exprimé se sentir incompris.e par leur entourage. Ils m'ont fait part de leurs angoisses et de leurs colères. Alors peut-on être (hyper) sensible et ne pas avoir de grandes difficultés relationnelles ? Heureusement, la réponse est OUI ! Dans cet article, je te donne les clés pour mieux communiquer avec ton entourage et je te fais part de mon expérience personnelle. Si ça a marché pour moi, ça marchera pour toi !  1/ Comprendre ton (hyper) sensibilité Le plus important est de bien te comprendre. Car si toi, tu ne te comprends pas, alors que tu vis H24 avec

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Enregistrement de la session utilisateur

session

Analytics

_ga, _gid, _gat