fbpx
TOP
Bien vivre en étant (hyper)sensible

3 astuces pour bien vivre ton (hyper)sensibilité

En tant qu’(hyper)sensible, on me répète sans arrêt que je suis trop émotive, trop sensible, trop fragile, que je prends les choses trop à cœur, que tout prend trop d’ampleur avec moi… Je me suis et je me sens encore parfois différente, anormale, en décalage par rapport aux autres.

Pendant les vacances, j’ai fait un test avec mon compagnon pour savoir si lui aussi était hypersensible ou non. J’étais persuadée qu’il était sensible mais pas (hyper)sensible, puisque je comparais toutes ses attitudes par rapport aux miennes. À l’issue du test, il s’est avéré que lui aussi est (hyper)sensible. 

J’ai compris que les gens qui me disent que je suis trop ou pas assez se basent sur leur propre référentiel. 
Si je me base sur le mien, je pourrais leur dire qu’ils prennent les choses trop à la légère, qu’ils ne se remettent pas assez en question.. Bref, tout est vraiment question de sa propre perception des choses et ce n’est donc pas un critère objectif. 

À mon sens mieux vaut bien prendre le temps de se connaître soi et de comprendre ce qu’est l’hypersensibilité pour bien la vivre.

(Hyper)sensible, ça veut dire quoi ?

Ce n’est pas évident de donner une définition précise de l’hypersensibilité car comme je l’ai dit plus haut tout est une question de perception, de ressentis et d’expériences. Il existe néanmoins des similitudes chez les personnes ayant une forte sensibilité :

  • nos 5 sens sont très développés et nous captons tout ce qui se passent autour de nous,
  • nous ressentent les émotions très intensément,
  • nous avons ont une pensée foisonnante,
  • nous “épongeons” les émotions des personnes autour de nous,
  • nous avons tendance à avoir une faible estime de nous-même,
  • nous fuyons les conflits,
  • nous avons besoin d’être seul(e) et en même temps, nous avons peur de la solitude,
  • nous avons beaucoup d’intuition,

Apprivoise tes émotions

Nos émotions sont très fortes. Nous vivons de véritables montagnes russes avec des phases TRÈS hautes et des phases TRÈS basses. Chacune des émotions que nous ressentons nous indiquent ce qui se passe à l’intérieur de nous. Elles agissent vraiment comme un signal (un peu comme une notification sur notre téléphone). Chaque émotion met en évidence le fait qu’un besoin est nourri ou non. Par exemple, la peur nous indique un besoin de nous sentir en sécurité, la colère un besoin de respect…

En identifiant le message que nous fait passer notre émotion, nous pouvons agir en conséquence.

4 étapes pour accueillir ses émotions

Nourris tes besoins

Un peu comme une voiture a besoin d’essence, d’huile et d’une batterie pour fonctionner, nous avons également des besoins physiologiques et émotionnels à combler afin d’assurer notre survie et notre bien-être.

L'ananas des besoins

Comme tu le vois ci-dessous, nous avons différents besoins à nourrir pour que notre organisme, notre cœur et notre mental fonctionnent de manière optimale. Aujourd’hui, est-ce que tous tes besoins sont nourris ? Ressens-tu souvent des émotions comme la colère, la peur ou la tristesse ? Elles t’indiquent que certains de tes besoins ne sont pas comblés. Que peux-tu mettre en place pour les nourrir ?

Par exemple, une personne (hyper)sensible a un grand besoin de calme, de moment d’introspection. Quand je ne prends pas ces moments pour moi, je me sens anxieuse, fatiguée, éparpillée… Depuis que je suis revenue de vacances, je prends un temps pour moi chaque matin pour faire quelques minutes de yoga et de relaxation/méditation. Et ça me fait beaucoup de bien, je me sens ensuite beaucoup plus disponible et à l’écoute des autres le reste de la journée. 

Vis dans l’amour de toi

Comme on nous a toujours répétés qu’on était différent, trop, pas assez… Nous, hypersensibles, nous nous remettons beaucoup en questions. Personnellement, je me suis souvent sentie différente, plus fragile, plus faible, moins bien que les autres et j’ai du mal à m’aimer comme je suis.
Un travail constant sur la confiance et l’estime de soi et essentiel pour tout (hyper)sensible. Car quand elle commence à diminuer, tout en pâtit, le moral, l’énergie, les relations…

Pour conclure

Être hypersensible n’est ni une qualité, ni un défaut, c’est un tempérament au même titre qu’être gaucher ou droitier. On apprend à se servir de notre main et on fait avec toute notre vie.
Alors pour bien vivre son hypersensibilité, c’est pareil, c’est important de l’identifier, de connaître son mode d’emploi en écoutant son corps, ses émotions, en nourrissant ses besoins et en apprenant à s’aimer soi-même.

3 secrets pour bien vivre ton hypersensibilite

Si tu veux découvrir ton propre mode d’emploi, j’ai créé un programme d’accompagnement pour bien vivre son hypersensibilité.

Soumettre un commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Enregistrement de la session utilisateur

session

Analytics

_ga, _gid, _gat